Quelles sont les aides ?

creation entreprise

Entrepreneur, quelles sont les aides auxquelles vous avez droit?
Avec expert comptable Paris Fico, faisons le point.

En France, de nombreux dispositifs existent pour aider les jeunes entrepreneurs Ă  dĂ©marrer leurs activitĂ©s. Subventions, rĂ©ductions d’impĂŽts, aides financiĂšres, crĂ©dit solidaire, prĂȘt… Faisons le point.

Ces dispositifs, mis en place Ă  l’initiative de l’Etat ou des collectivitĂ©s locales pour la plupart, peuvent prendre diffĂ©rentes formes, les principales Ă©tant des aides financiĂšres d’une part, et de l’accompagnement et formation d’autre part. Quel que soit l’organisme qui les dispense, elles ont le mĂȘme objectif : l’accompagnement du crĂ©ateur dans son projet d’entrepreneuriat.

L’aide PĂŽle emploi (L’Aide aux ChĂŽmeurs CrĂ©ateurs ou Repreneurs d’Entreprise – ACCRE) : Pour les demandeurs d’emploi qui veulent crĂ©er leur entreprise, PĂŽle emploi propose un versement des allocations chĂŽmage sous la forme de capital (ARE). Une aide qui peut prendre la forme d’une aide Ă  la reprise ou crĂ©ation d’entreprise (ARCE), qui vous permet de bĂ©nĂ©ficier de 45% du montant des allocations qui vous sont dues au moment du lancement de votre activitĂ©.

Le versement s’effectue en 2 fois (une moitiĂ© aprĂšs l’obtention de l’Accre, l’autre 6 mois aprĂšs la date de crĂ©ation/reprise de l’entreprise).

PrĂȘt Ă  taux zĂ©ro et sans garantie – Nacre (Nouvel accompagnement pour la crĂ©ation et la reprise d’Entreprise) :

Pour en bĂ©nĂ©ficier vous devez ĂȘtre demandeur d’emploi ou du moins bĂ©nĂ©ficiaire des revenus sociaux minimum (ASS, RSA). Vous devez Ă©galement dĂ©tenir plus de 50 % du capital de l’entreprise crĂ©Ă©e et mettre obligatoirement en place un prĂȘt bancaire complĂ©mentaire, d’un montant et d’une durĂ©e supĂ©rieurs Ă  l’aide octroyĂ©e.

Aide Ă  la crĂ©ation d’entreprise par des demandeurs d’emploi handicapĂ©s de l’Agefiph sous forme de subvention :

Montant : 5 000 € maximum versĂ©s en complĂ©ment d’un apport minimum de 1 500 €.

Pour prĂ©tendre Ă  cette aide, il faut bien sĂ»r ĂȘtre demandeur d’emploi handicapĂ© mais aussi dĂ©tenir plus de 50 % du capital de l’entreprise crĂ©Ă©e (ou reprise).

PrĂȘts d’honneur à taux zĂ©ro : ils sont accordĂ©s par diffĂ©rents rĂ©seaux de crĂ©ation/reprise d’entreprise, certaines entreprises ou encore par les filiales d’entreprises constituĂ©es en tant que “sociĂ©tĂ©s de reconversion”.

Le montant est variable selon les rĂ©seaux et les projets. Peuvent varier de 2 000 Ă  50 000 € (voire plus pour des projets vraiment innovants).

Pour tenter d’obtenir cette aide, vous devez obligatoirement passer par une commission de sĂ©lection et demander un emprunt bancaire complĂ©mentaire.

Aides BPI France, Bpifrance est un organisme référence en matiÚre de financement des entreprises :

Les prĂȘts accordĂ©s par l’organisme ne nĂ©cessitent pas de garanties personnelles du dirigeant ou de garantie sur les actifs de l’entreprise. Ces prĂȘts ont pour la plupart une durĂ©e comprise entre 5 et 7 ans. Ils peuvent s’accompagner d’un diffĂ©rĂ© de remboursement d’un ou deux annĂ©es pour la plupart.

A noter que ces prĂȘts doivent quasiment tous s’accompagner d’un prĂȘt bancaire classique d’un montant au moins Ă©quivalent.

 

Cette liste n’est bien Ă©videmment pas exhaustive (Il existe plus de 3 000 aides, avec des conditions diffĂ©rentes). Aussi certaines aides peuvent ĂȘtre accordĂ©s par votre rĂ©gion selon votre lieu d’implantation et votre type de projet. Pour vous aider : aides-entreprises.fr , les-aides.fr et www.afecreation.fr.

Grégory PROUVOST
Expert comptable Paris Fico

Quelles sont les aides ?
5 (100%) 1 vote
Noter cet article
Envoi
User Review
5 (1 vote)