Le financement (partie 2)

expert-comptable-paris-1-9-11-neuilly-sur-seine-gregory-prouvost-fico

Création d’entreprise : le financement (partie 2)

Nous avons vu dans notre précédent article que la recherche de fiancement était au centre de la création d’entreprise, c’est même un des facteurs déterminants de la pérennité de votre projet. Suite et fin de notre tour d’horizon des solutions existantes.

 

4- Le prêt d’honneur

Le prêt d’honneur est attribué au créateur de l’entreprise et non pas l’entreprise. Il est remboursable sur une période de 2 à 5 ans.
Toute personne ayant un projet de création ou de reprise d’entreprise, mais aussi les dirigeants d’entreprise (de moins de 3 ans) peuvent bénéficier de ce moyen de financement.

Les critères de recevabilité concernant le porteur de projet varient toutefois d’un organisme à l’autre.

 

5- Les business angels

On entend souvent parler d’eux, mais qui sont-ils vraiment ? Devenu des acteurs incontournables du financement d’entreprise, les business angels sont tout simplement des anciens chefs d’entreprise, entrepreneurs ou tout simplement des personnes qui décident d’investir dans des projets auxquels ils croient.

Avantage non-considérable : le business angel est généralement une personnes qui a une grande connaissance du monde de l’entreprise. Et dont les conseils et compétences s’avèrent être très utiles.

L’argent est investi dans des projets innovants ‘il ne s’agit pas uniquement d’innovation technologique) et à fort potentiel de croissance. Si votre entreprise est encore au satde d’idée, ce moyen de financement n’est donc pas le plus approprié.

 

6- Les aides spécifiques

Il s’agit ici de certaines aides publiques octroyées aux entreprises. Il en existe actuellement plus de 6 000 en France. On peut par exemple citer les aides du Pôle emploi, de la coface, Bpi France.
Certaines aides ne correspondront pas forcément à votre projet : il faut donc se renseigner sur les conditions d’attribution de ces aides afin d’éviter de perdre du temps en constituant inutilement des dossiers de demande (vous pouvez retrouver un panorama de ces aides sur le site du service public).

Notez que ces trois derniers moyens de financement auront un véritable effet levier si vous décidez d’obtenir un prêt bancaire.

Ultime conseil : soyez bien préparés !

 

Pour finir …

Maintenant que vous avez une vue d’ensemble sur tous les moyens de récolte disponible, mettez toutes les chances de votre côté et surtout gardez en tête que quel que soit le mode de financement que vous aurez choisi, les dossiers sont habituellement soumis à une sélection drastique. Une bonne préparation doit donc être de mise.

N’oubliez pas qu’un bon apport financier multipliera vos chances de réussite et vous évitera bien des déboires !

N.B : Cette liste de solutions de financement n’est pas exhaustive, d’autres moyens existent encore tels que le capital-risque, les concours d’entrepreneuriat… nous y reviendrons !

Vous connaissez d’autres moyens de financer votre entreprise ? Vous avez des questions ? vos commentaires sont bien évidemment les bienvenus !